Bassin de Neptune
Restauration
Musée du Papier Peint - Rixheim

Restauration de panneaux du décor L’Élysée de la manufacture Délicourt, daté 1855

Sous le règne de Napoléon III, les manufactures françaises de papier peint proposent de nombreux décors qui permettent de combiner, en fonction des dimensions de sa pièce et de son budget, des panneaux principaux et des éléments d’encadrement (lambris, pilastres, corniches). Le décor L’Élysée de la manufacture parisienne Délicourt se compose de deux paysages baignés d’une lumière claire, composés d’arbres majestueux et de plans d’eaux entourant la terrasse d’un parc.

En participant à ce projet, vous permettez au Musée du Papier Peint de Rixheim de présenter une pièce exceptionnelle lors de leur prochaine exposition temporaire.


 

Isabelle Dubois-Brinkmann, conservatrice au musée du Papier Peint de Rixheim nous présente les panneaux à restaurer.

MMSA : Pouvez-vous nous décrire ce décor de papier-peint ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Il est constitué de plusieurs panneaux différents représentants des paysages ainsi que des sculptures en trompe-l’œil, comme vous pouvez le voir sur les photos illustrant le projet. Il s’inscrit dans la tradition des papiers peints panoramiques qui ont connu un prodigieux succès dans la 1ere moitié du 19e siècle. Ce type de décor donnait l’illusion d’ouvrir le mur par une fenêtre, au-delà d’une balustrade fleurie de roses, sur un paysage traité comme un tableau. On notera l’harmonie du dessin et la beauté du camaïeu de bleus et de verts.

MMSA : Quels sont les panneaux à restaurer ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Les panneaux « Bassin de Neptune » et « Muret et balustrade » sont dégradés et nécessitent une restauration importante.

MMSA : Le « Bassin de Neptune » parait vraiment dégradé, quelles sont les interventions à prévoir pour le restaurer ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : En effet, il présente de nombreuses dégradations sur les bords et des pertes de matière dans les roses et la corniche en haut. La restauration comprend une consolidation et un doublage de l’ensemble du lé, l’incrustation de papiers pour combler les lacunes du support, la retouche des éléments lacunaires et le montage sur un châssis.

MMSA : Qu’en est-il de l’autre panneau, « Muret et Balustrade » ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Il s’agit des  mêmes interventions. Une fois les panneaux restaurés, ce décor pourra être présenté dans une exposition temporaire consacrée au paysage, en décembre 2016. Le paysage de ce décor pourra alors révéler toute sa superbe.

Merci à Isabelle Dubois-Brinkmann pour cet entretien.