I dessin trois roues 1984
Médiation
Cité de l'Automobile - Musée national - Collection Schlumpf

Exposition : 50 ans de design français, la Collection Philippe Charbonneaux

Grâce au don de la Collection Charbonneaux à la Cité de l’Automobile – Musée national – Collection Schlumpf, le musée a l’opportunité de présenter le travail de cet important designer dans une exposition temporaire, de mars à juin 2016. Suite à cette exposition, les voitures intégreront l’exposition permanente.

 

Vous pouvez aider le musée à la création de cette exposition en participant à ce projet de médiation.


Découvrez le travail de ce styliste important : entretien avec Richard Keller, conservateur à la Cité de l’Automobile – Musée national – Collection Schlumpf.

MMSA : Pouvez-vous nous présenter Philippe Charbonneaux en quelques mots?

Richard Keller : Philippe Charbonneaux est un designer important du XXe siècle. Il a beaucoup travaillé dans le domaine de l’automobile.

MMSA : A-t-il travaillé exclusivement dans le domaine automobile?

Richard Keller : Non,  même si son œuvre touche avant tout des voitures et divers utilitaires (camions, bus, …) elle n’ignore toutefois pas les objets usuels comme les téléviseurs, réfrigérateurs, cuisinières, brosse à dents, réveil, lampe de poche … Dans son champ d’action, art de vivre et automobile sont indissociables des goûts d’une époque.

MMSA : Quelles ont été les principales étapes de sa carrière?

Richard Keller  : Fortement influencé par l’automobile des années 1930, il crée des formes classiques dans l’immédiat après-guerre et arrive à imposer son style dans les années 1950. Un téléviseur « Téléavia » de cette époque est même entré dans les collections du Centre Pompidou à Paris. Son rapprochement momentané avec Renault lui permet d’intervenir sur la populaire R8, l’innovante R16. Sa carrière s’achève par la présentation de voitures ovales, « anti-chocs » et écologiques baptisées « Ellipsis ».

MMSA : Quelle est la particularité de cette collection?

Richard Keller : En 1971, Philippe Charbonneaux lance son musée de l’automobile française autour de sa collection à Villiers en Lieu, année où il reprend aussi la revue « L’anthologie automobile » ; le musée fut déplacé à Mandelieu en 1981, puis à Reims en 1985. C’est donc lui-même qui réunit l’essentiel des objets ayant bénéficié de ses études. De plus, il s’agit d’une collection qui permet d’avoir une vision global de l’eouvre du designer : véhicules, maquettes et dessins.

MMSA : Et en quoi cette collection est-elle intéressante pour la Cité de l’Automobile – Musée national – Collection Schlumpf?

Richard Keller : Ce designer français, connu pour ses travaux sur l’aéronautique et surtout sur l’automobile, est représentatif d’une recherche stylistique mêlant des typologies d’objets variés. Les véhicules, en particulier les automobiles, sont d’un très grand intérêt, tant par leur apport pour l’histoire du design automobile en France dans les années 1960-1980, que par les innovations formelles ou de conception qu’elles présentent. C’est donc un incontournable pour la Cité de l’Auto!

Merci à Richard Keller pour cet entretien.