Jeune Italienne - Emmanuel Benner - Huile sur toile, 1973
Aquisition
Musée des Beaux Arts

Acquisition d’une toile d’Emmanuel Benner, Jeune italienne, huile sur toile, 1873

Jean et Emmanuel Benner sont deux frères jumeaux nés à Mulhouse et contemporains de Jean-Jacques Henner et Théodore Deck. Peintres majeurs de la deuxième moitié du XIXe siècle, leurs oeuvres sont conservées et exposées aux quatre coins de la France : Musée Jean-Jacques Henner à Paris, Musée des Beaux-Arts de Rouen, de Nantes, de Strasbourg, Musée Unterlinden de Colmar et bien sûr le Musée des Beaux-Arts de leur ville natale, Mulhouse.

Aujourd’hui, le Musée des Beaux-Arts de Mulhouse souhaite acquérir un portrait d’Emmanuel Benner:  Jeune italienne, huile sur toile de 1873. Vous pouvez aider le Musée des Beaux-Arts à enrichir ses collections en participant à l’acquisition de cette œuvre.


Découvrez l’histoire du peintre et de sa toile : Entretien avec Isabelle Dubois-Brinkmann, conservatrice au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse.

 MMSA : Pouvez-vous nous présenter ce peintre ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Emmanuel Benner, comme son frère jumeau Jean, est un peintre important de l’école alsacienne du 19e siècle. Les deux frères sont nés à Mulhouse en 1836 et arrivent à Paris à l’âge de six ans avec leur famille.

MMSA : Reviennent-ils à Mulhouse ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Oui, orphelins très jeunes, ils reviennent à Mulhouse où ils travaillent comme dessinateurs pour l’industrie textile, tout en suivant les cours de dessin de la Société industrielle.

MMSA : Emmanuel Benner a donc un lien fort avec Mulhouse et son histoire industrielle ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Tout à fait. Après un grand voyage d’étude en Italie en compagnie de Jean en 1865, Emmanuel réalise des peintures sur céramique pour la manufacture de Théodore Deck puis devient peintre sur toile, obtenant une réelle reconnaissance nationale à partir de 1872.

MMSA : Et cette toile ? Qui est cette jeune femme ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Ce portrait de jeune italienne est sans doute un modèle et non une personne qui aurait commandité son effigie.

MMSA : En quoi cette toile est-elle exceptionnelle ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : La jeune femme, dont l’avant du visage est placé dans l’ombre, impressionne par sa sérénité, voire sa gravité. Sa silhouette de profil se découpe sur un fond gris neutre, ravivé par la note rouge du plaid derrière elle. La lumière joue sur sa joue gauche et magnifie sa manche, sa coiffe et ses bijoux.

MMSA : Et pourquoi cette acquisition est-elle importante pour le Musée des Beaux-Arts ?

Isabelle Dubois-Brinkmann : Le musée des Beaux-Arts de Mulhouse ne conserve que trois peintures d’Emmanuel Benner à thématiques historiques et mythologiques mais aucun portrait de ce type. Il serait important de combler cette lacune par l’acquisition d’un portrait de cet artiste majeur de l’art alsacien.